Jan Kopp
Dossier mis à jour — 10/05/2024

Grand Ensemble

Grand Ensemble, 2013 / Grand Ensemble (Caen), 2022-2023

Constructions à partir de centaines d'objets de différents matériaux et couleurs, ayant la forme de tiges
17,50 x 7,70 x 8,20 m (La Criée, Rennes) ; 8 x 8 x 12 m environ (Comédie de Caen)

"Dans l'espace central de La Criée, Jan Kopp a conçu une pièce monumentale, intitulée Grand Ensemble, qui s'étend du sol au plafond. Œuvre rhizomique, la sculpture est constituée de centaines d'objets de différents matériaux et couleurs, ayant forme de tiges : bâtons, branches, manches à balai, tringles à rideau, antennes télescopiques, règles, tubes, etc. On peut aussi y découvrir des objets plus insolites : instrument de musique, parasol, épuisette, raquette de tennis, épée, clubs de golf, etc. Les matériaux qui composent ce Grand Ensemble sont issus d'une collecte initiée par Jan Kopp auprès des rennais, en amont de l'exposition. Certains objets ont été prêtés ou donnés ; d'autres ont été glanés au gré des déplacements dans le réseau urbain. Pour Jan Kopp, les tiges correspondent à "des mètres-étalons personnels" déplacés depuis divers points de la ville de Rennes et qui dessinent une géographie ou un réseau imaginaire.
La sculpture induit l'idée de mouvement et de trajectoires multiples. Chaque tige est à l'échelle de l'homme ; elle renvoie à ses usages et plus largement à son rapport au monde. Certains objets, tels les bâtons de marche ou les pagaies sont utilisés pour favoriser le déplacement du corps dans l'espace ; d'autres apparaissent comme des indicateurs du temps qui passe. Les différents objets collectés témoignent d'histoires singulières, fragmentées, qui mises bout à bout, constituent un Grand Ensemble. Les tiges sont autant de bribes d'histoires individuelles qui se croisent et s'entremêlent, comme une variation visuelle de La Vie Mode d'Emploi de Georges Perec. Dans cette "forêt" d'objets hétéroclites, le regard circule d'un élément à l'autre. Les objets, la structure et les corps des visiteurs se confondent, s'entrecroisent, offrant une diversité de points de vue sur l'œuvre. L'ensemble apparaît à la fois fragile et monumental, dense et aéré, tel un réseau organique. Les combinaisons multiples jouent sur la résistance physique des matériaux. Si l'espace même du centre d'art limite l'extension de la sculpture, les ombres projetées créent l'illusion d'une extension de son dessin sur les murs, ouvrant ainsi à l'imaginaire."

Explosante Fixe, Tanguy Viel, dans Soulever le Monde, Édition Filigranes, 2015

/

Production : La Criée, Centre d'art contemporain, Rennes ; Comédie de Caen

Commissariat : Sophie Kaplan (La Criée, Rennes), Samuel Buckman (Comédie de Caen)

© Adagp, Paris