Bertrand Stofleth
Updated — 13/10/2022

Aéropolis - Grand Paris

Aéropolis - Grand Paris

Note d'intention de Bertrand Stofleth, 2017

 

     Le projet Aéropolis – Grand Paris s'intéresse aux trois principaux aéroports de Paris (Le Bourget, Orly et Roissy) et à leurs résonances sur l'ensemble de ce territoire métropolitain. Entrecroisant l'histoire à la réalité contemporaine, l'anecdote humaine à l'analyse documentée, Aeropolis regarde l'aéroport comme une ville hybride rejetée en périphérie, mais partie prenante des grands réseaux et enjeux urbains modernes, annonçant ses mutations possibles. Il offre une lecture critique du paysage, un voyage au sol, à la fois spatial et temporel. Il y explore ses limites, dans l'entre-deux, dans une lecture dialectique et dynamique des signes et des spatialités découverts. Une part importante du projet donne place aux acteurs, aux rencontres humaines, aux petites - comme à la grande - histoires qui se trament aux entours ou dans les interstices du "hub global".

Aéropolis documente le Grand Paris et ses mutations à travers un parti-pris paradoxal à première vue : aller aux confins mêmes de la ville, en ses zones quasiment "refoulées", en ces "non-lieux" selon l'expression de Marc Augé, dont émane immédiatement un parfum d'artifice et d'inhumanité. S'appuyant sur plusieurs travaux en sciences-humaines, Bertrand Stofleth reprend l'histoire longue de l'aviation et des aéroports parisiens, des utopies et des réalités humaines qui leur sont rattachées, et cette idée récurrente et forte : l'aéroport peut être pensé aussi comme une borne, un avant-poste, un laboratoire urbain, ou encore comme un "hyper-lieu" comme le définit le géographe Michel Lussault. C'est une ville hors de la ville, qui à la fois en constitue le reflet et le signe avant-coureur, l'expérimentation. [...]
 
Le projet photographique ne défend nulle thèse fermée, mais tente d'explorer les territoires aéroportuaires en tenant compte de leurs contradictions, de leurs zones de friction, de leurs paradoxes : "dehors" urbain qui contient des "dedans" insoupçonnés, qui eux-mêmes tendent à la ville un miroir en reflétant son devenir probable ; devenir qui oppose à la ville politique le modèle de la ville marchande, etc. Un aéroport est un nœud de communications et de contradictions qu'il s'agit de décortiquer et d'analyser : entre hyper-fonctionnalité et geste architectural fort, entre espace rejeté physiquement en périphérie et espace hyper-connecté, entre espace lisse et espace strié, entre réalité urbaine et fiction ou utopie."