Jan Kopp
Updated — 10/05/2024

La Tour

La Tour, 2005

Construction en sapin, 5 x 5 x 3 m
Poulailler : 5 à 7 poules ou coqs, projection vidéo

"La Tour est une nouvelle installation à pratiquer. On y circule sur deux niveaux : à l'étage, la société des poules, au rez-de-chaussée, une vidéo énigmatique. La Tour est avant tout une sorte de maison représentative de quelque chose de l'ordre du théâtre. C'est un espace de mise en scène, où le spectateur est amené sur une sorte d'estrade surélevée et devient ainsi un spectateur spectaculaire. Les poules ou coqs dans le poulailler sont des comédiens, des danseurs, en tout cas des figurants sur un plancher qui pourrait représenter le monde. Qu'y joue t-on ? Et que devient cette architecture ? Un tribunal, un asile ? Est-ce que les personnages ne sont pas eux-mêmes des artistes ? Tous ces personnages forment un monde étrange qui se met en relation avec le réel. C'est bien le rôle de l'artiste : inventer des formes et les confronter au réel."

— Extrait d'un entretien avec Martine Michard, à l'occasion de l'exposition à la Maison des arts Georges & Claude Pompidou, Cajarc, 2005

/

Production : Galerie Grégoire Maisonneuve, Paris

Co-production : La Maréchalerie, centre d'art contemporain, Versailles

© Adagp, Paris